Salu, t ki ? (infos sur le blog) 6


Quand j’étais étudiant, j’avais pris une bonne résolution : laisser ma console chez mes parents pour me consacrer à mes études. Après deux soirées passées à contempler le plafond, je me suis inscrit sur un site de rencontre « par curiosité » comme disent la plupart des utilisateurs. Héhé. J’ai fait des rencontres, certaines sans grand intérêt, d’autres plutôt marrantes à raconter et quand c’était le cas, j’en écrivais le récit sur mon PC.
Trois ans et une calvitie plus tard, quand je les relis, ça me fait marrer, alors j’me dis que ça pourrait intéresser ou faire rire d’autres gens.Tous les récits qui seront postés ici sont réels. Ce sont simplement des rencontres, telles que je les ai vécues, pleines de maladresse, d’angoisse et d’étonnement.
Bonne lecture !

Et si vous voulez vous abonner aux publications, c’est par là : https://www.facebook.com/PartenairesParticulieres

Un sommaire des chapitres est disponible ici

Lâche tes com's ! (avec Facebook, trop 2.0 le blog.)

comments


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

6 commentaires sur “Salu, t ki ? (infos sur le blog)

  • yesthisisprog

    Merde, c’est la première fois que je lis un blog (en cause, mon snobisme).D’autant que je le découvre après 8 heures à ne penser qu’a :
    -la bouffe
    -le droit fiscal
    Et ce de manière successive. Et bien ça fait un bien fou. Faut admettre.

  • Mélissa

    Tu me fais penser à mon prof d’anglais au lycée, à tel point que j’ai commencé à te lire juste pour vérifier que c’était bien lui (sauf que quand j’étais en 1ère, t’étais aussi en 1ère). Barbu, fan de Paul Auster (d’ailleurs j’ai appris à aimer Paul Auster et l’anglais grâce à lui), une fâcheuse tendance à nous mettre la misère et pourtant il faisait marrer tout le monde, enseignant en banlieue parisienne. C’était un peu l’angoisse des élèves et en même temps, on était heureux de l’avoir parce qu’on savait qu’on allait apprendre et surtout travailler différemment, découvrir des auteurs, des films, des musiques. Je pense vraiment que t’es son frère spirituel. Enfin bref, tout ça pour te dire que t’es sûrement sur la bonne voie et que dans 10 ans tu recevras peut être un mail d’une élève te disant grosso modo la même chose.

    Par contre je ne te remercie pas pour ton jeu, je me sens particulièrement bête parce que je sais que la réponse est là, devant moi, mais j’y arrive pas. Je dois en être à 98 fins, je suis prête à tout tenter pour te soudoyer, mais comme j’ai encore un peu de dignité je ne vais pas le faire.