Adopte Deux Meufs – Partie 2 31


PRÉCÉDEMMENT DANS PARTENAIRES PARTICULIERES.

William, connu sous le pseudo « LoverDu35 » a eu un rendez vous fort sympathique avec Clara. Hélas, il s’est mordu les doigts et RONGE LE FREIN parce qu’il n’a pas osé faire une quelconque approche. On sait pas trop pourquoi, vu que c’est une merde ce mec, mais Clara a malgré tout proposé de le revoir quelques semaines plus tard. Entre temps, il a vécu une petite romance ma foi sympathique avec son amour de lycée. 

Et arrive donc le moment où William va revoir Clara. Que se passera-t-il ? Bah je vais pas vous le dire, z’avez qu’à lire, tiens.

aunemeuf01 aunemeuf02 aunemeuf03 aunemeuf04 aunemeuf05 aunemeuf06 aunemeuf07 aunemeuf08 aunemeuf09 aunemeuf10 aunemeuf11 aunemeuf12 aunemeuf13

 

 

 

Bam. J’ai comme qui dirait tout donné, là. Du coup j’sais pas trop quoi vous dire. A vous de lacher vos com’s, tiens.

L’histoire suivante verra revenir une demoiselle dont j’ai déjà parlé…

Le saviez-vous ? Le RDV dont vous êtes le héros, le jeu que nous avons créé, a bientôt 1 AN ! En un an, il a aspiré la vie et les nuits de plus de 30 000 joueurs, qui ont tenté en tout plus de 750 000 actions, pour tenter de séduire la demoiselle. Il y a une fin que vous avez particulièrement aimée ? Vous avez trouvé l’unique bonne fin ? Dites-nous, pitié.

Et comme d’hab vous pouvez venir nous rejoindre sur Facebook, on est plus de 3000 et des fois on fait des blagues avec de l’humour.

Kissoux.

PS : Vu que Pauline a fait des dessins forts cools, bah on vous les propose en GRAND.

fondecran1080p fondecranet1080p

Lâche tes com's ! (avec Facebook, trop 2.0 le blog.)

comments


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

31 commentaires sur “Adopte Deux Meufs – Partie 2

  • Anonyme

    Moi, j’aime bien. Je lis toutes tes petites histoire patiemment, et ça me rappelle mes heures à voguer sur AdopteUnMec. Et du coup c’est drôle. C’est patate. Et ça donne le sourire.

  • NicoLB

    Magnifique chapitre. Cette fin.. pfiou, le souffle que ça dégage quoi, j’étais un peu perdu (comme toi j’imagine) dans ce qu’il se passait mais bon au final c’est devenu clair, mais woh, c’est beau. Juste beau.
    Pour je ne sais quelle raison ça m’a fait penser à du Renan Luce, va savoir pourquoi.
    Merci pour ce chapitre.

  • Debyoyo

    Comme toujours, une histoire qui ne finit pas. J’aurais pensé que tu aurais connu ces yeux dans le train et que c’était une histoire passé, replongé dans un nouveau souvenir pour faire durer le plaisir avec Clara mais non.

    Pour le RDV dont on est le héros, j’ai pas encore trouvé la fin ou alors une fin à la William où on va chez elle et au dernier moment tout part en sucette. J’ai pas eu la chance de trouver l’ultime action.

    Je n’ai que 82 fins sur 120. J’ai presque renoncé à essayer de la trouver. L’amour ne doit pas être pour moi…

  • Zelda

    À la compagne de voyage
    Dont les yeux, charmant paysage,
    Font paraître court le chemin,
    Qu’on est seul, peut-être, à comprendre
    Et qu’on laisse pourtant descendre
    Sans avoir effleuré la main.

  • Anonyme

    Les dessins sont magnifiques! Je t’admire, Pauline 🙂
    Et puis, le texte. C’est… C’est juste vraiment, mais alors, très très beau. Le moment où tu te dis que ta vie pourrait changer si tu en avais le courage, où tu te demandes si tu as tout imaginé. C’est tellement… Bwah. Désolée, je n’ai pas de mots à la hauteur de ton texte. Sache juste qu’il m’a fait rêvé.

  • L'intercité du désespoir

    Pour le coup de la poésie de « l’occasion manquée », je manifeste vigoureusement mon désaccord ! Ca fait 2 semaines que ça m’est arrivé (dans un intercité, pas un TER, petite différence) et je ressasse ça tout le temps comme un gros caca … L’avantage d’avoir une Clara de côté je suppose :X

  • Une lectrice

    Ah non alors! la rencontre dans le train quoi, c’est tellement … pfff y a pas de mots.
    (bon moi c’était pas dans un train. mais sur le quai d’une gare. et c’est mon mari, et le père de mes enfants. faut oser quoi bordel!)

    • Une lectrice

      (bon, et j’avoue, c’est moi qui l’ai abordé, parce que lui malgré le coup de foudre a juste souri et soupiré en partant du train. en vrai, je lui ai couru après. mais zut, la vie est tellement courte! si on laisse passer sa chance, ok yen aura d’autres, mais bon…)

  • Un mec qui se met aussi des entraves tout seul

    La deuxième partie est vraiment poétique, l’échange de regards dans le train est très bien écrit et décris. Bon si j’aime autant, c’est que je dois m’y reconnaître un peu aussi, soyons honnêtes. =)

    Toujours aussi fan des dessins. Vivement la suite !

  • Anonyme

    Haaaa pour une fois que tout se passe bien sans gaffe ou imprévu qui gâche tout 🙂
    J’ai joué au rdv dont vous êtes le héros, j’ai tenté beauuuucoup d’actions en vain et au bout d’un moment cela m’a lassée. Allez-vous donné la clé ?

  • Lison

    Vraiment sympathique cet épisode, et très très belle réflexion sur la fin, j’aime beaucoup ! Cela m’a fait penser au fameux film « Sur la route de Madison », si beau mais si triste. Dommage, les textos, à ce moment-là, n’existaient pas !

  • Jade

    j’adore te lire ! t’arrives toujours à me faire rêver (même si la fin de tes histoires sont souvent peu concluantes)
    et ce que tu partages, ton écriture, et tout ça … mamamia !!!
    ton  » il n’existe rien de plus poétique qu’une occasion manquée » ohlala .. c’est tellement juste

  • Maë

    Je suis ton site et tes histoires depuis longtemps (longtemps, longtemps) et je crois bien que c’est le plus beaux de tous les textes que l’ai lu. Le passage sur les occasions manquées est sublime, et tu as des phrases qui résonnent. Celle sur les exs dont le temps a effacé la majuscule, celle sur les actes manqués qui sont d’abord des choix… Tu écris vraiment bien, tu parviens à être à la fois drôle et touchant, même si je t’avoue que parfois, j’ai une folle envie de te secouer pour que tu prennes en main tout ça. En tout cas, n’arrête surtout pas de nous faire sourire.

  • Eli

    Il y a quelque chose dans ta plume qui me rappelle Baudelaire et son célèbre Spleen. C’est très agréable à lire. J’ai dévoré ce blog en une soirée, en oubliant même mes obligations diverses.

  • Claire

    Le style d’écriture est merveilleux. Je me perds dans les lignes sans voir que l’histoire se déroule et à une fin. J’espère que cela ne se termine pas car tout est réunit pour nous teaser. Merci pour ces mots et ces dessins, je suis encore sous le charme.

    Claire

  • Claire

    Le style d’écriture est merveilleux. Je me perds dans les lignes sans voir que l’histoire se déroule et à une fin. J’espère que cela ne se termine pas car tout est réunit pour nous teaser. Merci pour ces mots et ces dessins, je suis encore sous le charme.

    Claire

  • Nareil

    « T’es belle
    Comme ces jouets
    que l’on ne touchait que des yeux
    Comme la queue du Mickey
    Pour le bras court et piteux
    Comme ce fameux solo
    que je ne saurais jamais prendre
    Et la gloire des salauds
    au bout duquel on vient se pendre »

    J’sais pas pourquoi, mais votre blog me fait beaucoup penser à cette chanson.

  • Anonyme

    Finalement, il y a beaucoup de tes récits qui me font penser aux musiques de Fauve (genre celle ci ce serait « Lettre à Zoé » avec la scène dans le train). Du coup je les écoute en lisant tes histoires. J’adore !

  • ikki75

    Je ne sais pas si c’est dû au fait que je viens de me réveiller en pleine nuit en me mettant à lire ton blog que j’ai découvert la semaine dernière, ou si c’est parce-que l’action se déroule dans ma ville que j’adore et je déteste en même temps, mais j’ai vraiment été touché par cet épisode, on s’y immerge vraiment, le plume est poétique, tu manies magnifiquement les mots et ta vision de l’écriture est intéressante, quoiqu’un peu triste. Il y a également de la poésie dans les opportunités saisies, je suis certain, sans avoir encore lu le reste, que tu ne regrettes pas aujourd’hui ta soirée avec Clara. Je m’en vais de ce pas lire la suite des aventures d’un mec, qui comme tout mec manquant de confiance en lui, ne s’estime pas à sa juste valeur, mais c’est cela aussi qui fait son charme, tant que ça ne l’empêche pas d’avancer. Bonne nuit.