Adopte Une Ex 74


Attention : si vous tombez sur ce chapitre en premier, cela n’aurait aucun sens de le lire. Je vous encourage à aller sur la page du sommaire pour lire les autres chapitres. Ces lignes ne prendront sens qu’en ayant lu tout le reste du blog, vraiment.

Et ne vous inquiétez pas de la première chose étrange que vous rencontrerez en lisant ce chapitre : non, ce n’est pas un bug.

Bonne lecture à vous.

 

auex auex02 auex03 auex04 auex05 auex06 auex07 auex08 auex09 auex10 auex11 auex12 auex13 auex14 auex15 auex16 auex17 auex18

auex19 auex20

 

Lâche tes com's ! (avec Facebook, trop 2.0 le blog.)

comments


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

74 commentaires sur “Adopte Une Ex

  • Pissenlit

    Roh j’étais tellement sûre de la fin quand j’ai commencé cet article !!! Ça se sentait tellement que votre relation avait quelque chose de spécial 🙂 !
    C’est tellement beau ce que tu as écrit, sur le fond bien sûr, mais sur la forme aussi, c’est fluide et mélodieux. Une déclaration comme ça, ça veut forcément dire qu’il s’est passé ou qu’il va se passer quelque chose entre vous. Quelque chose de joli ou de triste, mais il va forcément y avoir un avant et un après. J’espère que tu nous raconteras !
    Quoi qu’il en soit, tout ce blog est d’une grande beauté et d’une grande sensibilité. Ta démarche est incroyablement inspirée, et j’ai envie de te remercier d’en avoir fait profiter tes lecteurs, on a l’impression quelque part d’avoir participé à ce joli projet, et ça me fait sourire.

    Merci pour tout ça, William. Tu as une façon si singulière de voir le monde et le choses, et un talent d’écriture plus que certain. Tes écrits me touchent. J’espère que la vie et les rencontres seront plus clémentes avec toi, mais j’espère surtout que tu continueras de nous raconter des histoires. Nous en avons besoin.

  • Célia

    Je ne sais pas quoi dire mais j’ai besoin de laisser une trace.
    Ce moment où à la fin tu comprends… J’en ai eu les larmes aux yeux et la rage au coeur.
    Trouve l’amour s’il te plaît.
    <3

  • Polaris

    Oooooooh , Ce retournement de situation ! Le blog prend tout son sens désormais 😮
    J’ai vraiment hâte de lire la suite >_< j'espère tellement un dénouement heureux!

  • Foks

    Oh mon dieu Wiwi… Tu nous sors un sacré twist de derrière les fagots là ! C’est tellement… je ne sais pas… J’ai l’impression que tu nous racontes une histoire tellement cela semble invraisemblable et pourtant… En tout cas, je vous souhaite à toi et à toute l’équipe de réussir à sortir la version papier de tes incroyables aventures. Ces mêmes aventures qui m’ont transporté dans un flots de joie lorsque je découvrais un nouvel épisode, mais aussi de tristesse à chaque fin d’épisode, de compassion pour tes échecs, de frustration (avec une pointe de colère qui aurait pu me pousser à gentiment insulter les chères maman de chacun et chacune de l’équipe) à chacun de vos cliffhanger démoniaque. Et tout ça en même temps. Je vous souhaites aussi de trouver un nouveau projet incroyable à faire pour continuer votre collaboration, car malheureusement j’entrevois la fin du blog que j’affectionnais tant.
    A d… Au revoir plutôt.

    Un lecteur de la communauté silencieuse.

  • Ju

    Magnifique récit je ne m’attendais pas à ça. J’ai le sentiment de vivre la même rupture, les mêmes émotions et le même désir que tu vis à travers cette ex.
    On se sent moins seul, même si ça ne donne pas beaucoup d’espoir.
    Merci de partager ça avec nous.

  • Daphnéné

    Chaque visite sur ce site me fait l’effet d’une balle d’argent tirée en plein milieu de mon ptit cœur mou.

    Plein d’amour aux personnes qui liront ce commentaire ♥

  • Nuwanda85

    Merci, c’était très beau. Vraiment touchant.
    Au moins une chose est sûre, c’est que vous pouvez vraiment faire de belles choses ensemble. Et bravo pour avoir créé un récit dont l’élément le plus important est en creux, en-dessous, partout, infusé dans tout le blog.
    Et je vois tellement bien le blog en version papier, ça serait chouette.
    Je ne vous souhaite que des belles choses !

  • Maud

    Aïe … en effet, sans elle l’histoire est visiblement plus difficile à lire, à ressentir, à vivre.
    Il n’y a « que » ton Amour, mais triste et sans visage.

    Ce n’était donc pas qu’une simple ambiguïté, mais bien un vécu … pourquoi ce rapport si personnel, complice, intime ; pourquoi elle te connait tant, si bien pour te dessiner et faire ressortir ton caractère à travers ses feutres qui peuplent ton bureau.
    Elle est présente dans chaque ligne de cette page d’histoire, mais l’absence de ses traits & couleurs se fait cruellement sentir.
    Elle était donc aussi présente dans chaque ligne des histoires précédentes, alors qu’on ne pensait la voir que par ses dessins.
    Belle ironie.
    Je n’ose bêtement pas écrire son nom et dis « Elle », comme tu le fais alors que ce n’est plus un secret.

    Magnifique preuve, adorable re-déclaration.
    Bisous à vous 2 :-* ou à chacun d’entre vous (je ne sais pas)

    (J’aimerais que ce soit faux, car une amitié comme celle-ci est en effet une torture à vivre, même si tu sembles y avoir survécu.
    « Oui bonsoir, je m’appelle Wiwi et je suis masochiste! » )
    Et puis j’aimerais aussi que ce soit vrai et que ça continue)

  • hypopokhagne

    Wow. Je crois que c’est la 1e fois que je pleure autant devant un article (voire que je pleure tout court) et que je réagis ici.
    Ça m’a retournée, le blog prend une toute autre dimension et c’est tellement beau, et en même temps si triste ! Je ne m’étais jamais doutée de ce twist final et pourtant ça parait tellement évident maintenant.
    Merci d’avoir écrit ce blog parce que c’est fou comme je me reconnais dans tes réflexions au fil des articles, et ça fait du bien. 🙂
    Je pense aussi que tu as un certain talent d’écriture, et que si vous avez réussi à travailler sur de si jolis projets, ça ne peut pas s’arrêter comme ça.
    Bonne route, puisque je suppose que c’est la fin !

  • Jonathan

    Bon, comment dire, tu arrête de nous faire pleurer ? Non mais il va falloir que j’achète un stock monstrueux de mouchoirs entre tes histoires et les miennes. Personnellement, ce chapitre, c’est comment se sentir mal pour toi puis, après quelque seconde de vide à la fin de la lecture, se remémorer toutes ses histoires personnelle avec les sentiments qui leurs sont rattaché et enfin ressentir jusqu’à l’os sont célibat.
    « Chaque matin était comme un coup de poignard, une désillusion. Son image me hantait, ma manquait, me narguait. »
    Je pense que tout est dit avec cette phrase, même si elle est plutôt au présent, avec le temps on s’habitue à la douleur, au manque. Mais ton texte a tout fais remonter, tout les sentiments refoulés depuis lors ont resurgis avec force et tel un drogué en manque il n’y a, à ma connaissance, que deux solutions. La première, tacher de trouver rapidement quelqu’un pour combler cet horrible vide dans ma poitrine même si hanté pour mon ex, elles ne seront que de pâle fantômes sur lesquels je tenterai d’appliquer son image. La seconde se morfondre dans la douleurs, l’entretenir, en venir à se délecter de sa chaleur putride, faire tout , même penser a sa perte, pour oublier ne serait ce qu’un instant le vide causé par sa perte.

    Sinon très bien écrit comme toujours, merci de partager des parts tel de ta vie avec nous,

    Un lecteur de l’ombre, membre de la majorité silencieuse.

  • Saw

    Fin stratège… Clap clap clap. Un très bon retournement de situation. On attend la suite..
    Je pars toujours dans l’optique que certaines choses ne peuvent changer, peut être que je me trompe pour cette fois-ci.
    Ce site me rappelle un strip de Guillaume Guedre http://guillaumeguedre.com/blog/?comic=alchimie
    Mais je dois tout de même ajouter que ce coup de poker est théâtral. J’en tire mon chapeau.
    J’espère juste que Pauline ne le ressente pas comme une trahison.

  • Clem

    OK
    1) très bon plot twist
    2) vous êtes des abrutis tous les deux. Donc maintenant vous vous sortez les doigts et vous nous faites un happy end.
    3) si le fait qu’il n’y ait pas d’image signifie que t’as écrit ce chapitre sans qu’elle soit au courant, pour déclencher l’happy end sus-mentionné quand elle le lira, j’imagine même pas dans quel état doit être ton transit intestinal en ce moment.

  • Elomaes

    Article magnifiquement écris comme à chaque fois. Impossible d’en détacher les yeux tant que l’article n’est pas achevé. Et là… et bien là… je n’arrive pas à me faire à ce retournement de situation.
    Douceur, courage et chocolat pour toi William.

  • Oropher

    Quand je pense que, quand vous faisiez le live vidéo pour le concours de bande dessinée en octobre dernier, je n’arrêtais pas de demander : « Bon, vous vous mettez quand en couple, avec Pauline ?? ». J’étais loin d’imaginer ça, et en même temps ça me semblait une évidence, en vous écoutant et en vous voyant. On était plusieurs à l’avoir fait remarquer ce soir là. Comme si quelque chose ne tournait pas rond, quelque chose qui devrait être mais qui n’est pas.
    Si cet article a été publié en secret : bon courage pour les prochaines heures.
    J’espère que ce n’est pas la fin : on veut savoir comment vous vous êtes remis ensemble, etc etc !
    En tous cas, merci pour ces belles histoires. Faites sortir ce blog en livre !

  • Aries

    Je voulais vraiment finir de rattraper les articles que je n’avais pas lus avant celui-là… De jolies histoires, plutôt émouvantes, drôles ou tristes. Mais là… quel choc ! La plus belle déclaration d’amour qu’on puisse imaginer. Une déclaration pathétique et triste mais tellement passionnée !

  • Julie P

    Waouh.
    J’en suis toute retournée. C’est beau et si triste à la fois.
    Merci Encore une fois de ne pas avoir gardé tout ca en toi et de le partager avec tes jolis mots.

  • Melwin

    Wah .. 😮 Je sais pas si je peux le dire, mais j’ai ressenti ce que tu as vécu. Ca prend les tripes tout le long de l’histoire et la fin est juste trop belle ou triste je ne sais pas en vrai. Tu as réussi a mettre des mots sur ce sentiment qu’est l’Amour et je sais que ce n’est pas facile. Pour ne pas dire que j’ai pleuré , tu m’as mis les larmes aux yeux sincèrement. J’espère qu’elle le ressentira comme beaucoup de gens ici l’ont ressenti.

    Courage !

  • Stephanie

    Monsieur le Prof me fait mourir de rire et me rappelle à quel point j’ai bien fait de choisir ce métier. Mais il m’avait un peu fait oublier à quel point j’aimais Wiwi… Alors que je l’ai découvert bien avant le prof d’Enzo, alors que je suivais avec délectation ses rendez-vous foireux et ses histoires d’amour toujours vaines et qui semblaient, de toute façon, vouées à l’échec.
    Cette chute est superbe, je n’ai rien vu venir, et maintenant on comprend tout, enfin. Merci Wiwi d’avoir partagé ça avec nous. Et merci de m’avoir fait chialer ce matin, j’en avais besoin depuis longtemps.

    • Stephanie

      Et comme c’est la première , et certainement la dernière fois que je commente, je tiens à te dire que j’ai toujours été extrêmement admiratrice de ta plume. Et alors aujourd’hui… J’en ai presque perdu ma culotte ! Et ça aussi, j’en avais besoin depuis longtemps ! Haha !

  • Enna

    Je n’ai jamais osé laisser de commentaires depuis que j’ai découvert ton blog mais là…. you’ve just blown my mind!
    Tout ce qui sort de ta plume est tellement touchant. On a tous envie, je crois, de te faire un gros « hug » et de te dire, comme dans les series US « you’re gonna be fine, everything will be ok »… La happy end, pour rester dans le thème fiction, n’existe pas que dans les films: on croise tous les doigts pour que tu retrouves le bonheur (and who knows? Maybe it’s just around te corner…!)

  • Anne

    C’est la première fois que je laisse un commentaire depuis j’ai découvert ton blog il y a plusieurs mois mais là, ça s’impose: you’ve just blown my mind! Tout ce qui sort de ta plume est tellement touchant, dans le drôle comme dans le triste, et je crois qu’on est tous dans le même état d’esprit: on a envie de te faire un gros « hug » et de te dire, comme dans les séries US « you’re gonna be fine, everything’s gonna be ok »…
    On croise les doigts pour que tu tombes un jour le masque dont tu parles, que tu TE retrouves et que tu retrouves le bonheur… who knows? Maybe it’s just around the corner…

  • Asu

    Hmm.. Je me suis beaucoup reconnu, même si ce n’est pas le but, lors du passage que j’appellerai : »confident ».
    Tout pareillement j’ai quelqu’un qui de la même manière me narre ce qu’elle fait avec d’autres hommes et moi je l’écoute et même la supplie de n’omettre aucun détail. C’est affreux et en même temps réconfortant. Je suis toujours à côté d’elle mais elle me paraît si loin.

    Bon trêve de dramaturgie, bonne route à vous.

  • abby.

    Je commente peu, mais ton dernier statut m’a donné l’envie irrépressible de dire quelque chose ^.^ Si les réactions n’ont pas été nombreuses, c’est peut-être que beaucoup – moi y compris – ont senti que ce chapitre ne s’adressait pas à eux et n’attendait pas une réponse de leur part. Car il n’y a finalement qu’Elle qui compte.

    Alors que, tout du long, ce blog donnait l’impression d’être une tranquille conversation entre un auteur et son public réconfortant d’anonymes, il se révèle être la déclaration désespérée d’un homme à une femme. Le lecteur n’est plus trop à sa place et retient son souffle pour ne gêner ce dialogue auquel il comprend qu’il assistait en spectateur indiscret.

    On ne veut plus retenir ce personnage virtuel qui, à force de n’exister que sur twitter et sur facebook, n’a pas pu se donner à fond dans la dernière relation qu »il nous a racontée. On veut rendre lui rend sa vie à lui, sa vraie vie.

  • Wil

    Tu as la plume. Tous les histoires du blog font un beau roman et le personnage est attirant mais si cela est vraiment de vécu alors c’est bien triste. Je pense que tu n’aimes personne, tu aimes les likes comme tu l’as bien dit. Tu es amoureux de l’amour et de l’idée de devenir un écrivain. Préférer la célébrité virtuelle est d’une nullité totale. Fais attention, le virtuel est souvent éphémère aussi. L’amour, ça reste !
    Hugs Wiwi.
    W.

  • Hailie

    Je me rends compte que j’adore te lire, dès que je vois une nouvelle aventure je fonce..
    C’est très bien écrit comme dab mais aujourd’hui c’est encore mieux car les sentiments sont si intenses que je les ressens en les lisant
    On te voit « grandir », et je me suis reconnue: la jalousie et le plus jamais ça se transforme grâce à la sagesse?
    En tout cas la fin est juste magnifique et je me dis que si tu es seul c’est que quelque part tu l’attends encore…malgré tout
    Hâte de te lire de nouveau

  • eelod

    En 2013 je commence la lecture de ton blog et je te fais remarquer en commentaire que j’ai les même chaussons lapin que toi. Tu me lance un charme, ce qui m’a fais fuir jusqu’au jour d’ aujourd’hui. Je rigole. Grande impatiente que je suis, j’ai préférée attendre qu’il y ai assez de contenu pour pouvoir m’y mettre, sans être interrompue. Et franchement, en voyant le nombre de cliffhanger de FDP que tu nous mettait a chaque fin d’épisode, je me dis que j’ai fais le bon choix. Donc de 2013 a ce soir je n’ai rien lu de ce blog. Je viens de terminer l’intégrale d’une traite, certes ça m’a pris plus de 6 heures, mais ça valait le coup putain. Durant ma lecture j’ai ressentis tout pleins d’émotions, je suis passée du rire au larmes, mêlée a un profond sentiment désespoir a certains passages. Par moments j’avais envie de te frapper avec un coussin remplis de briques en me demandant pourquoi il te fallait mille ans pour conclure avec une fille alors que toute les portes étaient ouvertes, et vers la fin, j’ai juste eu envie de te serrer dans mes bras. Ce dernier billet m’a touchée, m’a fais pleurer. C’était tellement bien écris que je visualisais tout dans ma tète, comme un film. En lisant cet article je me suis vraiment rendue compte de l’importance qu’ont les illustrations. Pauline fait un travail merveilleux depuis le début ( j’adore les chaussons lapin, vraiment). J’espère sincèrement que l’amour de ta vie te reviendra. Je veux pas spoiler ni rien, mais je pense que vous êtes fais l’un pour l’autre.

    Au fait, il t’a plu le Mutter Museum ? Je suis de Philly mais j’ai pas encore eu l’occas’ d’y aller

  • SLD

    Des mois que je lis partenaires particulières, que je ris (beaucoup), que je suis émue mais là … Magnifiquement bien écrit ! C’en est bouleversant. J’espère que nous en saurons plus sur sa réaction à cet article et sur votre relation maintenant, mais même si ce n’est pas le cas, MERCI de nous avoir fait rêver aussi longtemps. Merci à tous les 4 pour ce super blog, s’il s’arrête maintenant, ça aura été un vrai plaisir de le lire, comme une bonne série qui se termine en somme.

  • Anonyme

    Depuis les premiers chapitres, tu nous as prévenus que c’était bien des histoires vraies. Je te croyais, mais, ne te connaissant pas personnellement, ça ne changeait pas grand chose, et une partie de mon cerveau considérait toujours tes aventures comme celles d’un personnage de roman. Ici, l’histoire racontée et l’absence (enfin non, le manque) d’illustrations me prouvent que la fiction que j’avais plaisir à lire est en fait la réalité. Je réalise enfin pleinement que tu vis dans le même monde que moi, et que les histoires que tu racontes sur ton blog ne sont pas que des vieilles histoires issues d’un passé lointain, mais que tu continues à les vivre encore aujourd’hui, au moment où je lis tes lignes.
    Bonne chance pour la suite, et merci pour toutes ces histoires que tu as partagées, tu as un véritable talent pour écrire et nous émouvoir !

  • Roucas

    Whao …

    J’ai découvert ce blog ce soir, et je n’ai pas pu m’empêcher de tout dévorer…
    Te voir parler sans pudeur de ces tranches de vie, et suivre l’évolution de ces relations jusque … ca …
    Tu as réussi à me faire pleurer( et je ne dois pas être le seul)

    Quel talent…
    Bravo et merci

  • Un tout petit breton

    J’ai commencé à me poser la question au chapitre précédent, mais là… Wow, bizarrement, je m’y attendais et en même temps, bah je reste bouche bée. C’est une magnifique histoire, et j’espère que ce projet ne constituera pas toujours un prétexte à garder contact.

    En tout cas, merci à vous deux pour ce blog (que je viens de dévorer en une journée, après être tombé sur un tweet de notre prof préféré), et continuez à travailler ensemble. Vous êtes une super équipe, et franchement, ça m’a fait du bien de rire, mais aussi de ressentir cette pression, ces sentiments forts que vous transmettez dans ces petites histoires. Ça m’a aussi fait réfléchir sur la façon d’aborder les choses et la vie en général, mais aussi sur le rapport à l’autre.

    Alors encore une fois, merci, et continuez à nous faire rêver 😉

  • Tiffany

    … Mais alors je comprends mieux l’ambiguïté soulevée par Flore pour ta blogcollègue ….? C’est bien ça? La fin de L’Integral est poignante et elle donne envie de parler de tout ça mais la rapidité avec laquelle je m’exprime à l’oral disparaît à l’écrit… Et moi c’est pas des heures de train mais d’avion lol je suis de Guyane! Découverte nouvelle du blog, tout cela se lit bien vite hihihi il y en a d’autre? J’en reveux ^^ pour faire disparaître cette sensation de mal-être qui plane…

  • Adolescente égarée

    OH SA RACE. J’ÉTAIS PAS PRÊTE WESH QUOI PARDON WHAT QUÉ ?
    Alors j’aurais dû faire un gros commentaire sur ce chapitre-là en fait. Mon dieu j’ai ouvert les yeux comme une chouette et j’ai eu un cri mental. Oh putain ! Je suis choquée (et vachement déçue oué oué putain c’est fou c’est trop triste c’est le truc le plus triste que j’ai jamais lu parce que merde quoi.)
    C’EST LA FRIENDZONE COMBO UN MILLIARD DÉJÀ et TON ILLUSTRATRICE ?
    Ma friendzone incomplète c’est rien du tout à côté, si dans quelques jours il m’annonce que je ne suis vraiment qu’une amie hyper importante (je le sens arriver putain) je vais repenser à cet article et je serais en mode « C’est tellement futile à côté de ça… Ma vie est cool ». Le truc, c’est que c’est vraiment nul pour toi. ÇA CRAINT GRAVE !!!
    Bon : s’il ne passe pas quelque chose pour te sortir de toute cette tristesse, je fais la révolution, parce que là ça ne va plus, on dirait Apollinaire le Mal-Aimé là (je révise mon oral en tant que bonne 1ere L et en ce moment je fais des associations de merde. J’ai écrit sur mon cours qu’Apollinaire était une sorte de Taylor Swift, à s’inspirer de ses déboires amoureuses pour écrire ses poèmes. Je crains moi aussi.)
    Je me disais bien que c’était pas normal cette absence de dessins… Je croyais que c’était mon ordi qui bugguait.
    TROUVE L’AMOUR OU TU SERAS RESPONSABLE DU PESSIMISME ÉTERNEL DE LA JEUNE ADOLESCENTE INFLUENÇABLE QUE JE SUIS ET J’IRAIS ÉCRIRE DES POÈMES SUR LE FAIT QUE L’AMOUR C’EST NUL (ce que je fais déjà à cause de mes petites déceptions de gamine de caca mais là ça sera encore pire.) ET LE MONDE ENTIER PLEURERA MA JOIE DE VIVRE DÉCÉDÉE !!!
    Je suis désolée, cette histoire là, c’est pas beau du tout ! C’est désolant ! Il est où le bonheur bordel, il s’est enfui ou quoi ?
    Je suis dégoûtée de la vie, voilà, ça y est !
    J’aurais jamais dû consulter mes mails là ! Déjà que je suis de mauvaise humeur, triste, et qu’il fait un temps de merde, là c’est trop. La vie c’est trop nul, je m’en vais de ce pas, je pense que je vais hiberner.

  • Le Mec en Vert

    Je suis tombé sur ce blog hier, je viens de tout lire et wow. Bon j’ai dû re-réaliser en cours de route que j’étais là parce que j’ai du tomber sur un lien transmis par cette sympathique Farasany (JMLK, l’illustratrice de ton bouquin) mais merde, c’était vraiment bien, c’était vraiment comme si on s’était connu depuis un bail et que tu m’avais dit « mec, j’crois pas t’avoir déjà raconté mes déboires amoureuses, non? » et qu’histoire après histoire, avec un certain talent pour placer les histoire dans l’ordre le plus intéressant et des cliffhangers salement putassiers (même si j’ai kiffé), tu en arrives à ce final. Et putain, j’ai eu la larme à l’oeil.
    Je dois te dire bravo parce que ton histoire est cool et vaut la peine d’être racontée, parce qu’elle m’a touché (mais pas en mode dégueu, pas d’embrouilles là dessus) et putain parce que c’était sincère sa mère.
    Ces deux derniers chapitres on vraiment redonné un putain de sens à toutes ces histoires et merci pour tout ça, merci à toi, merci à
    Pauline, merci à Claire, merci à Clémentine et merci à toutes ces femmes sans qui ces histoires seraient bien fades.

  • Myrtille Taff

    Je me disais bien qu’il y avait truc avec l’illustratrice….Mazette, pour parler d’une série qui date de la préhistoire pour les djeuns comme toi, c’est à dire « Friends », vous faîtes pas un peu votre Ross et Rachel ???! hein qd même ! Bigre

  • Sarah

    Franchement merci, l’écriture, le style, l’humour tout y est (dans toutes les histoires), tout est très bien mélangé et je trouve ça très courageux de ta part de te dénuder ainsi (pas littéralement, doux jésus) et c’est un vrai bonheur à lire, un vrai tourbillon d’émotions. J’ai très hâte d’acheter la version papier, d’ailleurs toujours pas de maison d’édition ? Si non, pourquoi vous ne l’imprimez pas et ne démarchez pas directement les librairies ? Ayant travaillée dans une librairie pendant un job d’été (à la pointe bretonne) j’ai vu de nombreux auteurs vendre leur production sans passer par des maisons d’édition et les livres se sont plutôt bien vendus pour certains, grâce à une bonne com’.

  • Sailor Lila

    Je viens d’ingérer tout le blog d’un coup, la nuit sert à ça! Tu m’as rappelé toutes les rencontres que j’ai fait moi aussi, dans chaque billet je me retrouve un peu. Et surtout, je ressens le même vide….
    L’impression de ne plus réussir à aimer avec passion comme avant, comme avec…… mon Ex. Il parait qu’un jour on rencontre quelqu’un qui nous fait revivre ça…… mais j’ai un gros doute là dessus.

  • Floriane

    J’ai découvert ton blog il y a trois jours. Je me suis forcée à ne pas tout lire d’un coup pour être capable d’apprécier chaque post. J’ai beaucoup ri. De vrais éclats de rire. De ceux qui ont l’air quelque peu incongrus à 3h du matin. On ne découvre jamais les bons blogs à 14h. Toujours à 3h du mat’ quand on devrait aller se coucher.
    Je me suis beaucoup reconnue dans ce que j’ai lu. Dans ces moments d’incertitudes, de panique, d’incompréhension, d’immobilisme. Dans ces râteaux mémorables. Je fais également la collection. Maladresse mon amour.
    Depuis le début de ma lecture, je me demande « Mais quand est-ce qu’il va nous raconter le chapitre de l’Ex bordel?! » (ouais, je lis pas les sommaires, j’aime bien les surprises). Et boum, ce très joli post.
    Merci à toi de te livrer avec si peu de fard et pour tout le travail accompli par l’équipe, je crois que ce soir je vois les choses différemment.
    Je te souhaite le meilleur et espère pouvoir continuer à te lire d’une façon ou d’une autre, que cette aventure-ci se termine ou continue.

  • Camille

    Je suis très impressionnée par toute cette histoire, par la façon où sans nous en rendre compte on passe de la curiosité amusée à une grande implication émotionnelle (j’ai chialé en lisant le dernier article quand même, je m’attendais pas à ça en me marrant sur la punk à chien)

  • Besoinduncroquemonsieurauchocolat

    ….!!!!!!!!!!!!!!!!! Oh mais WAHOUUU ! Je viens de découvrir le blog, j’ai tout lu d’une traite, j’ai les yeux qui saignent mais ça en valait la peine. Merci pour ce partage, c’est totalement ouf. Ce dernier article m’a tuée. Wiwi tu me manques déjà mais je te souhaite d’être heureux…

  • Charlotte

    Wow. je viens de découvrir ce blog et de le lire un peu en diagonal. c’est chouette. l’écriture est superbe et la recule avec lequel tu exprimes et analyses tes sentiments est vraiment impressionnant.
    Mais avec ce blog, je viens surtout de découvrir ce que c’est que d’entretenir des petites relations vite fait (pardon, ce n’est pas péjoratif, mais je suis crevée et n’ai pas la force de mieux formuler ça). Et je trouve ça… terrorisant. En sourdine, il reste toujours ce vide et ce mal être, comme si finalement, ces aventures ne comblaient rien.
    Est-ce qu’il ne faudrait pas d’abord combler soi-même ses creux ? Attendre d’une autre personne qu’elle le fasse c’est courir le risque de ne jamais trouver la bonne…
    Alors… je ne sais pas. Bon courage ?

  • N

    Voilà j’ai hésité à commenter tout au long de cette lecture étalée sur 2 soirées mais me voilà.
    J’ai vraiment aimer suivre ton histoire si sincère, je suis passé des rires aux larmes à de multiples reprises et c’est ça que j’ai aimé. La façon dont tu racontes tes expériences fait vivre les émotions que tu ressentais à ces moments et nous les transmets, un pur plaisir.

    Je ne lis que très peu car j’ai du mal à m’immerger dans un récit mais là je dois dire que je suis sur le cul ! J’ai découvert ton blog hier et ça m’a obnubilé jusqu’à finir la dernière goutte il y a 5 minutes. Pour tomber sur ce twist absolument fantastique.
    ELLE met en lumières non seulement ton oeuvre mais aussi ta vie c’est magnifique, ELLE porte bien son nom.

    Félicitations à toute l’équipe très beau travail, cependant trop court à mon goût 😛 J’en veux encore !
    Salut l(es) artiste(s).
    N.

    PS: J’ai choisi de signer avec mon initial comme tu le fais car je me suis reconnu au cours de ces belles aventures que ce soit dans la tournures que prennent tes relations ou dans ta manière d’être avec les filles donc génial ! Et suis le conseil de la milf si elle est sous ta couette il n’y a pas plus grand signal -> Sors toi les doigts !
    Allez bonne chance pour la suite, et je vais aller demander à cupidon d’arrêter de venir bourrer à tes rencards parce que la c’est n’importe quoi … !

  • Ines

    Je viens de lire tout le blog en 2 jours, et arrivée à cette histoire impossible de lire les images qui s’affichent en minuscule… C’est vraiment une énorme déception, j’espère que l’un des gestionnaires du site verra mon message afin que je connaisse l’histoire de cette fameuse Ex dont on parle depuis le tout début! Merci d’avance, une fan pleine d’espoir…

  • Nathan

    Je viens à peine de finir de lire cette dernière histoire et je me sens pris d’une envie d’écrire un commentaire 🙂
    J’ai lu toutes tes péripéties et j’apprécie énormément la façon du tu écris! Tu arrives à faire ressentir des émotions au lecteur d’une façon surprenante… J’ai encore des restes même après avoir fini cette lecture… Je me suis même reconnu dans certains passages!
    Je te remercie du fond du cœur pour toutes ces émotions que tu as su partager et j’espère sincèrement connaitre le fin mot de toute cette histoire.
    J’aimerais en dire beaucoup plus mais impossible de trouver les mots…
    Je te souhaite vraiment une bonne continuation et je continuerais à suivre tes histoires de près 😉

  • Aria

    Ca va aussi faire 10 ans que j’ai vécu un truc aussi fort avec quelqu’un. Et pour une fois, je vois ce qu’il se passe de l’autre côté, du côté de Lui. On a beau faire tous les efforts du monde pour atténuer la souffrance qui attend, latente, à chaque fois qu’on a un souvenir qui y est lié, ça ne change rien. Le sentiment de survie est toujours là : on lutte pour ne pas souffrir, ne pas faire souffrir alors on coupe les ponts, on est dur(e) sans le vouloir. Puis on se rend compte que c’est pire, l’absence de l’autre, alors on reprend contact, comme pour mieux respirer et enlever le trou qu’on a dans la poitrine. Pour court-circuiter l’inconscient qui nous taraude chaque nuit.

    Les milliers de mails, sms, appels, rdvs ne peuvent jamais réussir à nous montrer ce que l’autre vit. Mais en lisant tout ce résumé, j’ai eu l’impression d’être touchée, là, sur ce trou béant qu’on a créé tous les deux, comme des grands enfants, et qui ne se referme jamais.

    Etant dans une phase d’adieu, qui n’aura peut etre jamais de fin, ça me fait étrangement du bien de lire tout ça. Je me dis que peut-etre, cette fois, il cèdera le premier.

    Merci. Du fond du coeur, merci mille fois.

  • Po Line

    Après avoir passée des nuits entières à lire ces aventures qui m’ont à la fois beaucoup fait rire mais également soulager, parce que moi aussi depuis mon premier et unique amour j’ai tenter de chercher par tout les moyens un remplacent et puis je suis tomber sur un peu tout et n’importe quoi ( alcoolique, dreadeux eleveur de chevre et fumeur de joint, voleur de bijoux de téléphone de console, le trop romantique venant tout droit du 19 eme, le cougar au masculin ect… ) aussi et vous lire ma permis de beaucoup relativiser… Autant dire que vos petites histoire on étais comme des antidépresseurs sincèrement, merci !
    La enfin on apprend l’histoire avec l’ex et je m’y retrouve aussi du coup.
    C’est génial.. J’ai adorée du début jusqu’à ici , merci !

  • Swikily

    La lecture de ce chapitre vient d’avoir pour conséquence irrépressible l’envoi d’un mail à mon Ex à moi. Une année et demi de fusion maladive anéantie par une rupture qui ne m’évoque rien de moins que le champ lexical de l’attentat (« ground zero » avais-je commenté à l’époque sur le bouc). Puis une année et demi de dégobillage de tripes en place publique, suivie d’une année et demi de tentative d’oubli. Des retrouvailles prometteuses violemment avortées il y a un an, une année de plus de cette absence qui continue de me dévorer tant elle est absurde. Comment peut-on s’être autant aimés et s’accommoder d’une telle situation ?
    Votre blog est dangereux monsieur… En un claquement de doigts, il fait remonter à la surface le merdier qu’on avait mis tant d’années à enterrer bien au fond, là où plus personne ne va jamais.
    Merci d’être de ceux qui ressentent les choses aussi intensément, et surtout, merci d’oser le partager.