Fermeture du blog. 4


Bonjour,

d’une certaine manière, la seule fin heureuse possible à toute cette histoire passe forcément par la destruction de ce blog.

Bonne résolution 2019 : aller de l’avant.

Ces histoires m’ont construit, ont fait de moi celui que je suis aujourd’hui, mais je crois bien que toutes ces casseroles sentimentales à la vue de tous et de toutes ne m’ont pas forcément aidé à avancer.

J’imagine que la plupart d’entre vous ont été dans cette situation un peu étrange, quand on est avec la personne qu’on aime, où à la fois on aimerait en savoir un peu plus sur son passé amoureux, mais de l’autre, on se dit qu’une immense frustration pourrait naître du fait d’en savoir trop. Et avec moi, BLAM, y’a tout sur le net, au su et au vu de tous ! Pas évident. Ça a foutu la merde plus d’une fois, pour être honnête.

Mais ce blog, j’y étais vraiment très attaché. Il était, d’une certaine manière, comme une sorte de façon de rattraper toutes ces années gâchées, toutes ces années d’errance. Mais y’a un moment, faut savoir laisser ces années tristes derrière soi, pour mieux se donner la chance de réussir. Après tout, comment avancer droit, lorsqu’on regarde constamment derrière soi ?

Parce que ouais, même si ce blog n’a plus eu de nouvelles publications depuis un moment, j’avais toujours cet espoir de le rouvrir, dans un coin de ma tête, de le publier d’une manière ou d’une autre/ Alors, j’y revenais, je continuais d’écrire des histoires, en oubliant un peu trop souvent de les vivre pleinement.

Merci à toutes et à tous d’avoir suivi mes péripéties !

 

W.

Lâche tes com's ! (avec Facebook, trop 2.0 le blog.)

comments


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

4 commentaires sur “Fermeture du blog.

  • Yoann

    L’une de mes bonnes résolutions était de me replonger dans ce blog. ^^’

    Je comprends qu’exposer sa vie sentimentale littéralement à la vue de tous ne doit pas être simple à gérer. Et personne ne peut/doit forcer l’auteur à les publier, ce serait ridicule. Mais je ne peux m’empêcher de ressentir un sentiment de frustration.
    Frustration de ne peut-être jamais pouvoir relire ces histoires. Ces moments de vie qui m’avaient bouleversé, quand je les avais tous lu en une fois, dévorés en une journée tant c’était bien écrit et tant ça puait le vécu. Le vécu qui fait du bien, le vécu qui fait du mal, mais le vécu dont on apprend.
    Ce matin, en retournant voir ce blog des mois après la première fois, j’espérais relire tout ça pour voir ce que j’en apprendrais maintenant, avec mes nouvelles expériences. Petit égoïste que je suis, j’ignorais complètement que le fait même que ce blog existe posait problème dans la vie de son auteur. Je ne l’aurais probablement pas lu de la même manière avec cette information…

    J’espère que la fermeture de ce blog aura l’effet escompté. Vraiment, de tout mon cœur.

    Mais j’espère aussi qu’un jour, je pourrai relire ces histoires. Un jour où ces histoires ne seront plus vécues comme des sources de problèmes, mais juste comme des souvenirs.
    Ce jour-là, la volonté de partager toutes ces histoires sera peut-être à nouveau la plus forte. Et avec un peu de chance, j’apprendrai la réouverture du blog. Et je les relirai toutes, ces histoires. J’espère.

  • Samuel S.

    Salut,

    Dommage j’arrive juste trop tard. J’ai lu une bonne partie de tes articles au début de l’année derniere et je suis retombé sur l’adresse de ton blog dans ton 1er livre Monsieur le Prof qui m’a donné envie de revenir par ici ^^
    Manque de pot la destruction est effective. Je comprends ta démarche mais j’avoue, des situations comme ça on est nombreux à en avoir vécu et j’en garde un bon souvenir et en plus t’as su les raconter d’une manière tellement vivante que j’avais l’impression que c’étaient les voix dans ma tête qui me racontaient ma propre histoire !
    Cimer en tout cas !