L’intégrale. 31


Voici pour vous un sommaire INTERACTIF avec tous les récits du blog dans l’ordre de lecture. C’est assez incroyable. Bonne lecture à vous tous !

  1. Adopte Une Punkachien : Partie 1 / Partie 2 / Partie 3
  2. Adopte Un Nain Pervers : Partie 1 / Partie 2
  3. Adopte Une Amélie Poulain : Partie 1 / Partie 2
  4. Adopte Une Milf : Partie 1 / Partie 2
  5. Adopte Une Blogueuse Mode Partie 1 / Partie 2 / Partie 3
  6. Adopte Des Boobs Partie 1 / Partie 2
  7. Adopte Un… MEC ? Partie 1 / Partie 2
  8. Adopte Un Alter Ego Partie 1 / Partie 2
  9. Adopte Un Ecran Partie 1 / Partie 2
  10. Adopte Une Collectionneuse – Récit complet
  11. Adopte Une Geekette Partie 1 / Partie 2
  12. Adopte Une Artiste Partie 1 / Partie 2
  13. Adopte Une Américaine Partie 1 / Partie 2
  14. Adopte DEUX Meufs Partie 1
  15. Adopte Un Premier Amour Partie 1 / Partie 2 / Partie 3
  16. Adopte UNE Meuf – Partie 2
  17. Adopte Un Alter Ego LE RETOUR – Partie 1 / Partie 2 / Partie 3
  18. Adopte Un Autre Regard – Récit complet
  19. Adopte  Une Rose – Partie 1 – Partie 2 – Partie 3 – Partie 4
  20. Adopte Une Ex – Récit Complet
  21. Epilogue

Le jeu que nous avons créé : Le RDV dont VOUS êtes le héros

Pauline fait des jolis dessins pour noël : 2013 / 2014

Et pour être au courant des derniers chapitres parus/à paraître : https://www.facebook.com/PartenairesParticulieres

Voici une « timeline » des histoires racontées ici :

timelinepartenaires


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

31 commentaires sur “L’intégrale.

  • WassaW

    Bien que fervent « suiveur»sur Twitter et de vos vidéos sur Youtube je découvre aujourd’hui même vos récits ! Je viens de les lire et je dois reconnaître que j’ai vraiment beaucoup rire mais pas que..Les illustrations ( il a du génie là dessous ! ) sont très parlantes j’ai passé un excellent moment de week-end de Pâques. Merci ! Je retiendrais « Tes grains de beautés font un triangle rectangle dans le dos…Ah non, c’est un triangle isocèle en fait…T’as pas une équerre ? ».

  • Anastasia.G

    J’ai tout survolé d’une traite …. Je suis heureuse d’avoir fait ma curieuse et farfouillant dans les blogs proposés pour le Golden Blog Awards!
    On s’attache vite à ce « personnage » qu’est William, c’est aussi émouvant que drôle.
    De plus, quelle belle surprise de voir que cela se passe (principalement) sur Rennes. C’est le petit plus qui fait que je me sens un peu impliqué dans les histoires …. 🙂

    J’aime vraiment beaucoup et vais continuer de suivre ce blog de très très près.

  • Djo

    Mon petit cœur, va rendre l’âme ! Trop de suspense. Trop de passion et d’émotion. Trop de .. trop de .. je n’ai pas les mots pour !(Sinon que l’on se le dise, Des fois tu pues du boudin pour la drague !)

  • Saria

    Tout lu d’une traite,
    Vraiment agréable à lire, beaucoup de fou rire aussi, les dessins sont très sympa, y’a une certaine nonchalance dans tes écrits qui m’a vraiment plu. Je vais continue de suivre tes petits histoires ! ( P.s : moi Zoé je l’aurai embrassé direct, rien que pour le coup de la plage en hiver.)

  • Anonyme

    Un pur plaisir de lire votre blog ! Des dessins trop mignons ( :3 ) un texte a mourir de rires et des histoires dans lesquels on se retrouve forcement un peu ^^ merci de nous avoir fait partager tout ça j’espère qu’il yaura une suite car je suis tombée sous le charme de vos récits a la fois poilants et un brin philosophique sur les bords :3 en tout cas félicitations vous pouvez être surs que je vais faire découvrir vos histoires a tout le monde dans ma contrée :3 continuez comme ça ! La kissouille :3 :*

  • Dod

    Je suis content d’avoir atterri ici, lire toutes ces péripéties m’aura détendu et occupé.
    Mais aussi donné envie de me bouger. C’est assez difficile de ne pas s’identifier dans le personnage de William.
    Touchant et attendrissant, mais avec quelques défauts.

    En tout cas, merci pour ce travail, ce fut un bon moment.

  • Pauline

    Quand on lit toutes ces histoires, le temps s’envole. Le récit est incroyablement poétique et immersif malgré les sujets d’une trivialité parfois à toute épreuve. Je me retrouve à les déguster avec la même fascination que celle qui m’étreint lorsque je me plonge dans du Camus, même si le style n’a rien à voir, et vivre une autre vie le temps de quelques minutes, c’est putain de plaisant. Même si cette vie est aussi timide et maladroite que la sienne. Ça me ferait presque regretter mon choix de ne pas avoir fait de prépa et de m’être éloignée – un tant soit peu – du monde littéraire et poétique qui pourtant me transporte. (Autant que me transportent tes envolées lyriques disséminées dans quelques une de ces planches, dont le pessimisme a quelque chose de bizarrement touchant et apaisant.)
    Ouais, cette tirade pour un blog BD sur un site de rencontre, ça fait peut-être un peu décalé en fait. M’en fous continuez comme ça c’est super.

  • emue

    alors comment dire rigoler seule devant son ordi c nul mais bon j ai bien ris et de bon coeur , mais pourquoi ce silence il n’y as pas de nouvelles aventure pour le petit william ( et le silence apres une rencontre  » virtuel  » c tellement vrai on a envie de crier mais POURQUOI!!!!!°)

  • Moi

    Mec faut que tu fasse une thérapie ça fait pitié, même si j’ai avalé en deux jours toutes tes histoires et que j’ai adoré, c’est captivant.
    Faut que tu te sorte les doigts du cul et que tu y aille franco, soit sincère avec toi même et n’ai pas peur de dire la vérité, dis leur clairement ce que tu penses même si tu as peur des conséquences, et à chaque fois qu’il te prend l’envie de faire de l’humour dis lui simplement ce qu’il te passe par la tête, ça évitera les dégâts. Bisous bisous

  • Pierre

    J’avoue, j’suis accroc, j’ai tout lu. Mais y’a un truc qui me turlupine ou alors j’ai manqué une étape là.
    Tu nous racontes l’histoire de « l’Ex » qu’on comprenne bien toutes les références à cette mystérieuse personne ?
    (ou alors j’ai rien compris et c’est une des ces histoires, ça m’arrive d’être con)

  • Marine

    Je suis fan. Surprise de tomber sur un tel récit, honnête et plein d’autodérision (d’ailleurs ça permet de relativiser nos situations de pire gêne alors merci :p). C’est ecrit de façon intelligente et mené de façon intelligente alors merci pour ces supers bons moments passés à te lire.

  • Meneu

    Salut à toi, Monsieur le prof ! (Parce que oui, j’ai découvert ce blog par le biais de ta page facebook, et dans ma tête, je n’arrive pas à t’appeler autrement).
    Je me suis dit que, vu tout le travail que vous avez dû accomplir, toi et tes amies, pour créer un blog d’une telle qualité, il fallait bien que je laisse un commentaire. Ce n’est pas trop dans mes habitudes, je suis en général plutôt invisible. Bref, j’ai découvert ce blog hier soir, quand j’ai été prise d’une crise de flemme aiguë dont la bibliothèque n’est pas parvenue à me guérir. Ce matin, je suis à nouveau à la bibliothèque et j’ai toujours la flemme, donc je laisse un commentaire. Parce que, oui, j’ai lu toutes les anecdotes en une soirée.

    En tous cas, je dois vraiment te remercier. J’ai adoré lire tes petites histoires, et je dois avouer que la progression est étonnante. On part de petites anecdotes amusantes, qu’on lit pour se distraire, et rapidement, on est happé dans ton monde, qui n’est pas vraiment aussi drôle qu’on l’aurait cru… J’ai été touchée par ta manière de dire ta solitude, ton honnêteté sur tes relations et sur toi même. Ça donne presque envie de te faire un câlin pour que tu te sentes mieux (même si je suppose que tu n’en as pas grand chose à faire :P).
    Les dessins sont très amusants, et tes anecdotes sont vraiment très agréables à lire.
    J’ai vraiment apprécié le fait de retrouver des éléments de mon quotidien dans tes histoires, même si je ne suis pas une adepte d’adopte et que je n’ai pas la même malchance que toi, ou du moins en amour. En fait, c’est dans l’arrière plan de tes histoires que je retrouve un peu ma vie : la prépa, le master, la solitude quand on rentre le soir dans sa petite chambre après n’avoir parlé à personne d’autre qu’à ses élèves dans la journée…
    Tu m’as donné envie de jeter un œil à tes autres projets, et à ton roman aussi !

    Et puis, j’en profite pour te dire que j’apprécie beaucoup les anecdotes que tu publies sur Facebook, Monsieur le Prof. Facebook n’offre pas l’anonymat suffisant pour que je commente, mais je suis tes publications de manière très régulière. Elles ne me découragent pas à l’idée de devenir prof, au contraire. J’ai vraiment hâte de voir comment je vais me débrouiller face à Enzo et les autres… Ou plutôt face à plusieurs Enzo, puisque je donne déjà des cours particulier (j’ai bien que peur que ça ne soit vraiment, vraiment différent…)

    Et voilà, j’ai écrit un roman en guise de commentaire… Mais je n’arrive pas à faire court (j’espère que j’arriverai quand même à faire cours), c’est une manie chez moi.
    Encore merci pour ce blog !

    • Partenaires Particulières Auteur du billet

      Trop top ce commentaire, merci beaucoup ! Effectivement un de mes petits plaisirs a été de disséminer un peu partout des petits éléments du quotidien (révisions pour le CAPES, oraux, préparation de cours, déménagement), parce que ce sont aussi ces choses là qui ont influencé mes rencontres.
      Merci pour tous ces compliments, j’en rougis un peu, mais c’est pas déplaisant 8|

  • Tilioune

    Par où commencer ?

    Déjà je vais faire ma râleuse !!! Prise d’une méchante insomnie et ayant loupé ton direct d’hier (tout à l’heure) je me suis rappelée de ce site que tu avais montré à tes fidèles facebookiens lors de la présentation de « Point Final ». Je me disais que j’allais seulement lire les deux premiers Adopte …. et me voilà à 7h30 du mat après avoir tout lu, tout absorbé même ! Maintenant je suis toute décalée !

    Tes histoires ont forcément fait écho à certaines des miennes, toutes les vies se ressemblent forcément par rapport à certains points de vue.

    Ce qui m’a le plus marqué, c’est que je voulais commenter à chaque fin de chapitre, donner mes ressentis mais je refusais de le faire avant d’avoir tout lu, de voir le cheminement de tes rencontres, connaître la fin que tu as voulu donner à ce site. Mon cerveau a voulu commencer à jouer les psy de comptoir, et pour une fois je l’ai stoppé, j’ai juste accepté ce que tu as montré.

    On a tous nos exs, ,nos rencontres fortuites, nos galères, nos relations étranges et j’admire le fait que tu aies réussi à en parler, à monter ce projet de A à Z. Sans lâcher, arriver jusqu’au bout. Un courage que je n’ai pas encore réussi à trouver de mon côté mais qui viendra, un jour.

    Voilà que j’écris un pavé pour ne pas dire grand chose ! Ce fut un plaisir de découvrir ce site et je ne suis pas si malheureuse d’avoir perdu ces heures de sommeil (qui ne seraient probablement pas arrivées)

    Encore une petite chose, merci pour tes posts réguliers de prof ! Tu réussis à apporter un peu de légèreté à un métier qui par bien des aspects est difficile, certaines de tes anecdotes me rappellent quand j’étais moi-même une collégienne un peu ridicule (parfois) ou plus récemment lorsque j’étais AVS (l’autre côté du miroir)

    Bonne continuation à toi et qui sait le hasard du net nous donnera peut-être l’occasion de dialoguer !

  • Chloé D

    Bon William, je suis prof d’anglais, j’ai 27 ans, j’ai fait prépa et accessoirement je m’appelle Chloé… arrête de me copier 😉 j’aime beaucoup te lire ceci dit!

  • catseyes

    Un seul mot.
    Whaou.
    Tes histoires raisonnent en moi.
    J ai l impression de vivre des choses semblables.
    Ta façon de retranscrire parfaitement le sentiment de solitude. D essayer de le combler a tout prix. De vagabonder sur le site alors que l espoir n y est plus a force de se manger des gadins. D etre blaser de la rencontre et de voir que tout recommence pareil a chaque fois.
    De rever de la magie d une rencontre que tu as eu une fois et que tu cherches a retrouver sans y parvenir. Oui je sais ce que tu ressens.
    T as trouvé ton exutoire a travers ce blog. Merci d avoir eu le courage de partager tout ca avec nous. Je vois que je ne suis pas seule a ressentir ce genre de choses. On cherche tous a compter pour qqun. Juste ca…

  • Alexandre Firtion

    J’ai tout lu en 2 jours et je dois dire que c’était assez bien écrit ! Par contre je t’en ai un peu voulu d’avoir assombri le contenu au fur et à mesure que les chapitres avançaient, d’autant que je nourrissais un peu l’espoir d’une fin positive dans l’épilogue
    C’est vrai que je t’ai découvert y a quelques mois en tant que « Monsieur le prof » et je pensais pas que t’étais à ce point clown triste, surtout à la fin ou t’étais plus clown du tout !
    Tu te moquait de tes lettres à tes 18 ans de « Poète maudit » mais tu n’as pas tellement changé, tu es bien moins ridicule mais toujours aussi pessimiste…
    Je pense qu’un peu d’optimisme ne te ferais pas de mal, je te demande pas d’imiter Candide, mais peut être éviter de rechercher le malheur. Parce que c’est vraiment l’impression que j’ai eu quand j’ai lu ton épilogue, comme si t’aimais bien être triste
    Bref même si je n’ai plus ris sur les derniers chapitres, j’ai quand même passé un moment particulier, vraiment atypique et c’est donc un gros like de ma part que tu reçois.

  • Shyrka

    Bonsoir,

    C’est presque par hasard que je suis arrivé ici. Cela fait quelques temps que je te « connais » mais seulement « professionnellement », souriant ou m’esclaffant de tes tweets assassins, ressentant parfois les mêmes sentiments pour mes élèves.

    Je voulait simplement te remercier pour cette soirée que tu m’as fait vivre. Quelle errance mais une si belle odyssée. Et cette plume ! Ne découvrant le blog qu’aujourd’hui, j’ai pu tout lire d’une traite. Et par la même occasionte, te découvrir complètement à l’opposé de l’idée que j’avais de toi. Au fils des chapitres, je me suis rendu compte qu’on se ressemblait beaucoup, de caractère du moins. Ça fait bizarre de se sentir compris, de se dire qu’on aurait réagit comme toi. On est si peu nombreux, ceux qui comme nous, parfois/souvent/tout le temps, « aiment être triste », qui ont des sentiments inconditionnels qui submergent lorsqu’une personne se grave en toi (avec tout ce que ça comporte de folies et de surprises, de désillusions ou de déceptions). Et puis, ce besoin créatif (que personnellement je n’ai pas encore matérialisé), ces idées bouillonnantes, ces projets fous, ces plans sur la comète… J’ai eu l’impression de me comprendre, de me retrouver dans cette mélancolie, avec la routine vaine et parfois/souvent/tout le temps triste des sites de rencontres (gay pour ma part mais je constate que c’est pour tout le monde pareil, avec les mêmes plans improbables).

    Bref, j’ai adoré. Et donc, si une version papier devait voir le jour, j’aurais voulu en réserver quelques exemplaires. J’ai d’ailleurs du mal à comprendre que ce ne soit pas déjà édité. Ou en voie de. Comment peux-tu te faire refouler avec quelque chose d’aussi vrai/sensible/choquant/marrant/prenant/cohérent/attendrissant/pertinent ?

    Un lecteur de Bruxelles

  • Mel Anie

    Wahou !!

    Je ne laisse jamais de commentaires sur les blogs d’habitudes… en fait, je ne lis pas les blogs d’habitude. Mais je vais faire une exception, même si je ne sais pas si toi et ton équipe les lisez encore vu que je débarque un peu tard.

    Je te suis depuis quelques temps sur facebook et étant prof moi même (d’où le tutoiement, quelle grande famille l’EN!), je me délecte de tes anecdotes et de ton ton sarcastique. Et Il y a quelques jours, tu as publié un lien vers « adopte une rose ». Curieuse, et aussi c’est vrai parce que c’était une bonne excuse pour laisser mes copies de côté, je suis allée voir ça.

    Et là, la claque ! J’ai dévoré tout le blog dans la journée, et pas seulement parce que je n’avais pas envie de bosser. J’ai adoré tous ces textes, magnifiquement illustrés !
    C’est vraiment chouette. J’ai ri, j’ai pleuré, j’ai frémis, j’ai frissonné, j’ai ressenti ces frustrations, ces impatiences, ces petits bonheurs ces angoisses, ces doutes, ces échecs,… bref que d’émotions !!
    Bon j’ai aussi été un peu désabusée d’apprendre qu’à 31 ans on est déjà dans la catégorie des MILF… alors à 36, il n’y a sans doute même plus de catégorie :-/ Bref, là n’est pas mon propos.
    A la fin, (et quelle fin!!) je me suis sentie comme après ces bons bouquins d’où on peine à sortir parce qu’on ne veut pas abandonner les personnages, parce qu’on sait qu’on va se sentir tout vide sans eux…
    Encore bravo à toi et à toute l’équipe pour ce magnifique travail.

    J’espère sincèrement qu’une version papier sortira pour pouvoir lire et relire toutes ces tranches de vie, y voir de nouvelles choses à chaque nouvelle lecture.

    Bonne continuation et pleins de belles choses.

  • Lucille

    J’avoue que je suis une flemmarde.. Je connaissait l’existence de ce blog mais j’avais pas la motivation de lire les articles..
    C’est il y a quelques semaines, quand tu as repartager sur ta page fb adopte une rose que j’ai découvert cet univers de toi.
    C’est un récit qui m’a touchée, alors je me suis mise en tête de lire le reste ! Je n’ai rien fait d’autre pendant presque une journée que de te lire, j’aime ta façon d’écrire et chacune de tes histoires a un petit quelque chose qui fait que je n’ai pas pu m’arrêter.
    En même temps, c’est vrai que le tout est tapissé de sarcasme sur un mur de tristesse, mais je ne peux pas m’empêcher de penser que tu as pu faire de chouettes rencontres ! Peut être que je me trompe.. Mais certains passages resonnaient en moi comme « ça a du être un moment magique, formidable ! » et j’étais contente.
    Au final, j’ai eu de la chance dans ma flemmardise parce que je pense que je suis dans un cas qui colle un peu avec ton histoire en ce moment.. Et je pense que tous ces récit n’auraient pas eu le même impact sur moi plus tôt, alors que là, même une semaine après l’integrale, j’y repense encore et encore !

    En tout cas merci à vous, toute l’équipe, d’avoir publié tout ça. MERCI !

  • K

    Bonjour,
    Un commentaire de plus, pour dire la même chose que beaucoup avant moi… Mais un commentaire quand même.

    J’avais dévoré ce blog, il y a quelques années. Je l’ai re-dévoré, du début à la fin maintenant qu’il contient une « conclusion ». Pour tout te dire – je me permet de te tutoyer car vue les tranches d’intimité que tu dévoiles ici, j’ai le sentiment étrange de te connaitre « IRL » – Pour tout te dire, disais-je donc, autant le personnage de « MrLeProf » me fait beaucoup rire, via twitter ou son agenda, autant je n’ai pas le souvenir d’avoir rie à lecture de ce blog. Un sourire par moment peut-être. Gère plus. Et pourtant j’adore ton style, l’angle que tu utilises pour narrer tes histoires, ta manière de « catégoriser » ces femmes que tu aimes faire entrer dans des petites cases pour que ça soit plus facile à comprendre. De mon point de vue, tu cherches la blague en se moquant de toi. De ta tristesse. De ta solitude. De la tristesse des femmes que tu rencontres. Et ça ne me fait pas rire. Non.

    J’ai dévoré plusieurs fois ce blog, car j’ai le sentiment qu’il raconte ma vie. Qu’il me raconte. En tout cas, qu’il raconte une période de ma vie ou moi aussi je cachais dans l’humour ma tristesse et ma solitude. Où moi aussi je multipliais les rencontres afin de combler un vide. Si ma petite expérience peut te donner un peu d’espoir; pour moi cette période s’est très bien terminé, le jour où après une déception de plus, je me suis dis j’arrête de chercher, et tant pis, je vais vivre ma vie seul. Là j’ai rencontré quelqu’un sans chercher la rencontre, et ce fut une évidence… Aujourd’hui j’ai fondé une famille. Je suis heureux.

    A force de te lire, tu me donnes l’impression d’être une sorte de petit frère qui me confierait ses peines de cœur et que j’ai envie d’aider… Mais j’en ai déjà trop écrit. Il est des moments où même les mots ne savent tout dire.
    Et donc merci. Merci pour ces sourires. Merci pour ces émotions. Merci pour la nostalgie. Merci pour ce moment.

    Le livre sort quand ? Hâte de le lire.

    Bon courage.
    Force et honneur.

  • Pierre

    Ba voila, je viens d’engloutir tes histoires…Et punaise le seul truc que je ressens, c’est une espèce de mélancolie sourde.
    T’as une écriture très télévisuelle, limite cinématique. Je sais pas si t’as déjà pensé à faire des scenarii mais y a moyen que t’aies du succès (ah et pardon je dis « tu », mais je voulais parler de vous).